Insight Article Desktop Banner
 
 
Résilience
  •  
juin 15, 2020
Le risque comme point de départ, et non comme conséquence
Insight Video Mobile Banner
 
juin 15, 2020

Le risque comme point de départ, et non comme conséquence


Résilience

Le risque comme point de départ, et non comme conséquence

Share Icon

juin 15, 2020

 
 

Les rendements spectaculaires de certains investissements font les gros titres des journaux, tout comme le font les pertes fracassantes, telles que celles provoquées par la pandémie de COVID-19 ou la crise financière de 2008-2009.  Mais rares sont les articles qui évoquent les fonds qui excellent dans le contrôle de la volatilité, tout en offrant des performances solides et compétitives. Pourtant, la gestion de la volatilité est essentielle pour survivre à une sévère correction des marchés.

La plupart des gérants de portefeuille choisissent un indice de référence pour évaluer les performances. Beaucoup moins choisissent un indice de référence axé sur la volatilité.  Nous sommes l’un des rares à le faire. Notre processus d’investissement commence par le risque.  En fonction des préférences des clients, nous définissons une fourchette cible de volatilité, par exemple de 4 %-10 %, au sein de laquelle nous visons à maintenir la volatilité de la stratégie1.

Un lien entre le ciblage de la volatilité et des ratios de Sharpe plus élevés 

Des études montrent que la volatilité est négativement corrélée aux rendements des actions. Par conséquent, il est logique de privilégier des actifs moins risqués lorsque la volatilité est élevée ou augmente et des actifs plus risqués lorsque la volatilité est faible ou diminue2. En fait, les données tendent à confirmer que les gérants qui le font offrent souvent un meilleur ratio de Sharpe3, qui mesure la performance générée en fonction du risque pris.4

Nos portefeuilles diversifiés sont composés d’actions, d’obligations, de titres liés aux matières premières et d’instruments monétaires. Cette flexibilité qui permet de diversifier les classes d’actifs est essentielle à la gestion du risque.

Les études montrent en effet que les actions mondiales commencent à évoluer au même rythme que les marchés en difficulté.5 Les gérants de fonds composés à 100 % d’actions n’ont donc d’autre recours que de rééquilibrer leurs portefeuilles entre les positions existantes et les liquidités, ce qui est considéré par certains comme un simple « réaménagement des chaises longues sur le pont du Titanic ».  A l’inverse, un gérant diversifié a à sa disposition plusieurs classes d’actifs qui peuvent être réorganisées afin de gérer le risque.

Un exercice de prospective

Anticiper la volatilité est l’un des traits distinctifs de notre approche d’investissement.  Nous étudions en permanence les conditions macroéconomiques et géopolitiques à travers le monde afin d’identifier les sources potentielles de risque qui pourraient survenir. Notre objectif est d’ajuster les expositions du portefeuille avant que la volatilité ne frappe.

Nous utilisons l’allocation actions du portefeuille comme principal levier pour ajuster son exposition au risque.   Lorsque nous nous attendons à ce qu’un événement — comme une élection, une instabilité politique ou un changement de politique monétaire — conduise à une augmentation de la volatilité des marchés, nous réduisons généralement notre exposition aux actions.  A l’inverse, lorsque les conditions de marché se normalisent, nous rétablissons la pondération des actions à un niveau normal, généralement compris entre 50 % et 70 %6.  Le graphique 1 illustre la façon dont nous avons ajusté notre exposition aux actions en prévision de divers événements internationaux au cours des deux dernières années. 

 
 
 
GRAPHIQUE 1 : L’exposition aux actions est ajustée au gré des changements de la volatilité que nous anticipons
 

Source : Portefeuille représentatif GBaR, MSIM, DataStream, 30 avril 2020. Sujet à de possibles variations quotidiennes. Fourni à titre informatif seulement et ne doit pas être considéré comme une recommandation d'acheter ou vendre les titres dans la classe d’actifs indiquée ci-dessus. Chaque portefeuille peut différer en raison de restrictions d’investissement et de directives spécifiques. Par conséquent, les résultats individuels sont susceptibles de varier. Les informations fournies ici représentent des informations supplémentaires qui complètent la présentation du Global Balanced Risk Control Commingled Composite.

 
 

Exemple concret

Au début de l’année 2020, pour aider à gérer la volatilité pendant la pandémie de COVID-19 et l’arrêt inédit de l’économie mondiale, nous avons réduit l’allocation en actions de notre portefeuille phare, dont la fourchette cible de volatilité va de 4 à 10 %. Cette réduction comportait deux volets : premièrement, de fin février à début mars, nous avons réduit l’exposition aux actions de 55 % à 29,5 %, une position que nous avons maintenue car la volatilité restait élevée. Deuxièmement, en février, nous avons mis en œuvre une stratégie renforcée de couverture du risque de perte extrême, notamment par l’utilisation d’options. Par exemple, le 23 mars, notre exposition physique aux actions était toujours de 29,5 %, mais si l’on tient compte de l’exposition synthétique des options d’achat, l’exposition effective totale du portefeuille aux actions n’était que de 17,5 %, afin d’atténuer encore plus l’impact de l’extrême volatilité à la baisse.

Alors que l’indice MSCI AC World (euro) a chuté de près de 11 % au cours de la période allant jusqu’au 30 avril 2020, notre stratégie de couverture du risque de perte extrême s’est traduite par une baisse limitée à un peu plus de 4 % pour notre portefeuille phare.7

Dernier point :  Les bienfaits psychologiques apportés par la gestion de la volatilité

La pandémie de COVID-19, bien qu’elle soit sans précédent par son ampleur et sa portée, n’est que l’un des nombreux événements susceptibles de faire peser des risques sur les investissements dans le temps Bien qu’il n’y ait aucune garantie qu’une stratégie atteigne son objectif en matière de volatilité, les stratégies résistantes qui visent à maintenir la volatilité dans une fourchette prédéfinie intéresseront les investisseurs sensibles à l’idée d’une gestion des risques constante et fondée sur la recherche. Compte tenu de leur aversion à la volatilité, les investisseurs fortunés, en particulier, pourraient être prêts à renoncer à un certain potentiel de hausse pour essayer de limiter les baisses brutales.

 
 

 

1 La volatilité est une mesure statistique de la dispersion des performances d’un titre financier ou d’un indice de marché donné. L’équipe Global Balanced Risk Control (GBaR) mesure la volatilité de manière prospective à l’aide du système de gestion des risques interne de la société. L’objectif de volatilité est une fourchette indicative. Rien ne garantit que ces objectifs seront atteints.

2 Lazard, Dynamic Volatility Targeting, 2017

3 Le ratio de Sharpe est une mesure ajustée du risque calculée comme le rapport entre la surperformance et l’écart-type. Le ratio de Sharpe détermine la performance par unité de risque. Plus le ratio de Sharpe est élevé, meilleure est la performance ajustée du risque historique.

4 Journal of Portfolio Management, The Impact of Volatility Targeting, automne 2018

5 Vanguard, Dynamic correlations : The implications for portfolio construction, avril 2012.

6 Ce graphique montre comment l’équipe de gestion du portefeuille met en place son processus d’investissement dans des conditions de marché normales. Rien ne garantit que ces objectifs seront atteints.

7 Le fonds de fonds Global Balanced Risk Control est le plus grand fonds enregistré de l’équipe GBaR. La performance passée n’est pas un indicateur fiable des résultats futurs. Les performances peuvent augmenter ou diminuer en raison des fluctuations des devises. Les données de performance sont calculées de VL à VL, nettes de frais, en euro et ne tiennent pas compte des commissions et des coûts d’émission et de rachat des parts. La source de toutes les données sur les performances et les indices est Morgan Stanley Investment Management. Dans le cadre de la gestion du portefeuille, l’équipe de gestion ne cherche pas à répliquer un indice de référence.

 
 

Considérations sur les risques

La diversification ne vous protège pas contre une perte sur un marché particulier, cependant, elle vous permet de répartir ce risque entre différentes catégories d’actifs.

Rien ne garantit que la stratégie atteigne son objectif d’investissement. Les portefeuilles sont soumis au risque de marché, c’est-à-dire à la possibilité que la valeur des titres détenus par le portefeuille diminue et que la valeur des actions du portefeuille soit donc inférieure à celle que vous avez payée. Les valeurs boursières peuvent varier quotidiennement en fonction de facteurs économiques ou d’autre nature (par ex. catastrophes naturelles, crises sanitaires, terrorisme, conflits et troubles sociaux) qui ont des répercussions sur les marchés, les pays, les entreprises ou les gouvernements. Il est difficile de prévoir le moment, la durée et les effets négatifs potentiels (par exemple, sur la liquidité du portefeuille) de tels événements. En conséquence, ce portefeuille expose l’investisseur à des pertes potentielles. Nous attirons votre attention sur le fait que cette stratégie peut contenir d’autres types de risques. Il existe un risque que la méthode du gérant d'allocation d'actifs et ses hypothèses relatives aux portefeuilles sous-jacents soient incorrectes au vu des conditions réelles du marché et que le portefeuille n'atteigne pas son objectif d'investissement. Les cours des actions ont également tendance à être volatils et il existe une possibilité importante de perte. Les investissements du portefeuille dans des titres liés aux matières premières comportent des risques substantiels, y compris le risque de perte d'une partie significative de leur valeur en capital. Outre le risque lié aux matières premières, ils peuvent être soumis à des risques particuliers supplémentaires, tels que le risque de perte des intérêts et du capital, l'absence de marché secondaire et le risque de volatilité accrue, qui n'affectent pas les actions et obligations traditionnelles. Les fluctuations de change peuvent annuler les gains d'investissement ou aggraver les pertes d'investissement. Les placements obligataires comportent un risque de défaillance de la part d’un émetteur qui manquerait à ses obligations de remboursement du principal et des intérêts aux échéances prévues (risque de crédit), de fluctuation des taux d’intérêt (risque de taux d’intérêt), de solvabilité de l’émetteur et de liquidité générale du marché (risque de marché). Dans un contexte de hausse des taux d'intérêt, les prix des obligations pourraient chuter et entraîner des périodes de volatilité et des rachats plus importants. Dans un environnement de taux d’intérêt en baisse, le revenu du portefeuille peut décroitre. En général, la valeur des titres de capital varie également en fonction des activités spécifiques à une entreprise. Les investissements sur les marchés étrangers s’accompagnent de risques particuliers, notamment les risques de change, politiques, économiques et de marché.  Les actions de sociétés à petites capitalisationsprésentent des risques spécifiques, tels que des gammes de produits, des marchés et des ressources financières limitées, ainsi qu’une volatilité supérieure à celles des entreprises plus grandes et plus solidement établies. Les risques associés aux investissements dans les pays émergents sont plus élevés que sur les marchés développés étrangers. Les actions d'Exchange traded funds (ETF) présentent de nombreux risques identiques aux investissements directs dans des actions ou des obligations courantes, et leur valeur de marché fluctuera comme la valeur de l'indice sous-jacent. En investissant dans des ETF et d’autres fonds, le portefeuille absorbe à la fois ses propres frais et ceux des ETF et des fonds dans lesquels il investit. L’offre et la demande d’ETF et de fonds d’investissement peuvent ne pas être corrélées à celles des titres sous-jacents. Lesinstruments dérivés peuvent être illiquides, augmenter les pertes de façon disproportionnée et avoir un impact négatif important sur la performance du portefeuille. L’utilisation de l’effet de levier peut accroître la volatilité du portefeuille.

 
andrew.harmstone
Managing Director
Global Balanced Risk Control Team
 
 
 
 

DÉFINITIONS

 

Le ratio de Sharpe est une mesure ajustée du risque calculée comme le rapport entre la surperformance et l’écart-type. Le ratio de Sharpe détermine la performance par unité de risque. Plus le ratio de Sharpe est élevé, meilleure est la performance ajustée du risque historique.

INFORMATIONS

Les opinions et les points de vue exprimés sont ceux de l’auteur à la date de publication : ils peuvent être modifiés à tout instant au gré de l’évolution des conditions de marché ou de la conjoncture économique et ne pas se concrétiser. En outre, les opinions ne seront pas mises à jour ou corrigées dans le but de refléter les informations publiées a posteriori, des situations existantes ou des changements se produisant après la date de publication. Les opinions exprimées ne reflètent pas celles de tous les gérants de portefeuille de Morgan Stanley Investment Management (MSIM) ou celles de la société dans son ensemble. Elles peuvent ne pas être prises en compte dans toutes les stratégies et les produits proposés par la société.

Les prévisions et/ou estimations fournies dans le présent document sont susceptibles de changer et pourraient ne pas se matérialiser. Les informations concernant les performances attendues et les perspectives de marché sont basées sur la recherche, l’analyse et les opinions des auteurs. Ces conclusions sont de nature spéculative, peuvent ne pas se concrétiser et ne visent pas à prédire le rendement futur d’un produit de Morgan Stanley Investment Management en particulier.

Sauf indication contraire, les opinions exprimées dans ce document sont celles de l'équipe de gestion du portefeuille, elles sont fondées sur des faits tels qu'ils existent à la date de préparation et non à une quelconque date ultérieure, et ne seront pas mises à jour ni révisées pour tenir compte d'informations disponibles ou de circonstances, ou de changements survenant après la date de rédaction.

Certaines informations fournies dans le présent document sont fondées sur des données obtenues de sources tierces jugées fiables. Nous n'avons cependant pas vérifié ces informations et ne fournissons aucune garantie quant à leur exactitude ni à leur exhaustivité.

Cette information constitue une communication générale, qui n'est pas impartiale et a été préparée uniquement à des fins d'information et d'éducation et ne constitue pas une offre ni une recommandation d'achat ni de vente d'un titre en particulier ni d'adoption d'une stratégie de placement particulière. Les informations contenues dans le présent document ne s’appuient pas sur la situation d’un client en particulier. Elles ne constituent pas un conseil d’investissement et ne doivent pas être interprétées comme constituant un conseil en matière fiscale, comptable, juridique ou réglementaire. Avant de prendre une décision d’investissement, les investisseurs doivent solliciter l’avis d’un conseiller juridique et financier indépendant, y compris s’agissant des conséquences fiscales.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les graphiques et diagrammes fournis dans le présent document le sont uniquement à titre d’illustration.

Cette communication n'est pas un produit du département de recherche de Morgan Stanley et ne doit pas être considérée comme une recommandation de recherche. Les informations contenues dans le présent document n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et ne font l’objet d’aucune interdiction de négociation avant leur diffusion.

Le présent document s’adresse et doit être distribué exclusivement aux personnes résidant dans des pays ou territoires où une telle distribution ou mise à disposition n’est pas contraire aux lois et réglementations locales en vigueur.

Il n’y a aucune garantie qu’une stratégie d’investissement fonctionnera dans toutes les conditions du marché et il incombe à chaque investisseur d’évaluer sa capacité à investir à long terme, surtout pendant les périodes de détérioration du marché. Avant de réaliser un placement, les investisseurs sont invités à lire attentivement le document d’offre relatif à la stratégie ou au produit.

DISTRIBUTION

Le présent document s’adresse et ne doit être distribué exclusivement qu’aux personnes résidant dans des pays ou territoires où une telle distribution ou mise à disposition n’est pas contraire aux lois et réglementations locales en vigueur.

Royaume-Uni et Espace économique européen : Morgan Stanley Investment Management Limited est agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority. Enregistrée en Angleterre. Numéro d’enregistrement : 1981121. Siège social : 25 Cabot Square, Canary Wharf, London E14 4QA, autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority. Dubaï : Morgan Stanley Investment Management Limited (Bureau de représentation, Unit Precinct 3-7th Floor-Unit 701 and 702, Level 7, Gate Precinct Building 3, Dubai International Financial Centre, Dubaï, 506501, Émirats arabes unis. Téléphone : +97 (0)14 709 7158). Suisse : Morgan Stanley & Co. International plc, succursale de Londres, Zurich. Agréée et réglementée par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (« FINMA »). Enregistrée au registre du commerce de Zurich sous le numéro CHE-115.415.770. Siège social : Beethovenstrasse 33, 8002 Zurich, Suisse, Téléphone : +41 (0) 44 588 1000. Fax : +41(0) 44 588 1074.

Hong Kong : Le présent document est publié par Morgan Stanley Asia Limited aux fins d’utilisation à Hong Kong et ne peut être diffusé qu’auprès d’« investisseurs professionnels » au sens du Securities and Futures Ordinance (décret sur les valeurs mobilières et les contrats à terme) de Hong Kong (Cap 571). Le contenu du présent document n’a été révisé ni approuvé par aucune autorité de réglementation, y compris la Securities and Futures Commission de Hong Kong. En conséquence, à moins que la loi en vigueur ne prévoie des exceptions, ce document ne devra pas être publié, diffusé, distribué ni adressé aux particuliers résidant à Hong Kong, ni mis à leur disposition. Singapour : L’objet de ce document ne saurait être considéré comme une offre de souscription ou d’achat, directe ou indirecte, présentée au public ou à des membres du public de Singapour autres que (i) des investisseurs institutionnels selon la définition de l’article 304 de la Securities and Futures Act (SFA), chapitre 289, (ii) des « personnes concernées » (ce qui inclut les investisseurs accrédités) au sens de l’article 305 de la SFA, la distribution du présent document étant conforme aux conditions énoncées à l’article 305 de la SFA ou (iii) les personnes concernées par toute autre disposition applicable de la SFA, et conformément aux conditions de celle-ci. Cette publication n’a pas été vérifiée par l’Autorité monétaire de Singapour. Australie : La présente publication est diffusée en Australie par Morgan Stanley Investment Management (Australia) Pty Limited ACN : 122040037, licence AFS No 314182, qui accepte la responsabilité de son contenu. La présente publication, ainsi que l’accès à celle-ci, est réservée aux « clients wholesale » selon l’acception de ce terme dans la loi sur les sociétés en vigueur en Australie.

Japon : Pour les investisseurs professionnels, ce document est distribué à titre informatif seulement. Pour ceux qui ne sont pas des investisseurs professionnels, ce document est fourni par Morgan Stanley Investment Management (Japan) Co., Ltd. (« MSIMJ ») dans le cadre de conventions de gestion de placements discrétionnaires (« IMA ») et de conventions de conseils en placement (« AAI »). Il ne s'agit pas d'une recommandation ni d'une sollicitation de transactions ou offre d'instruments financiers particuliers. En vertu d'une convention IMA, en ce qui concerne la gestion des actifs d'un client, le client prescrit à l'avance les politiques de gestion de base et charge MSIMJ de prendre toutes les décisions d'investissement en fonction de l'analyse de la valeur des titres et MSIMJ accepte cette mission. Le client doit déléguer à MSIMJ les pouvoirs nécessaires à l'investissement. MSIMJ exerce les pouvoirs délégués en fonction des décisions d'investissement de MSIMJ, et le client s'interdit d'émettre des instructions individuelles. Tous les profits et pertes d'investissement reviennent aux clients ; le principal n'est pas garanti. Les investisseurs doivent étudier attentivement les objectifs d’investissement, la nature des risques et les frais associés à la stratégie avant d’investir. À titre de commission de conseils en investissement pour une gestion conseillée (IAA) ou une discrétionnaire (AMIIMA), le montant des biens assujettis au contrat multiplié par un certain taux (la limite supérieure est de 2,16% par année (taxes comprises)) sera engagé proportionnellement à la durée du contrat. Pour certaines stratégies, des honoraires conditionnels peuvent être compris en plus des frais mentionnés ci-dessus. Des frais indirects peuvent également être supportés, tels que des commissions de courtage pour des titres émis par des personnes morales Étant donné que ces frais et dépenses sont différents selon le contrat et d'autres facteurs, MSIMJ ne peut pas préciser les taux, les limites supérieures, etc. à l'avance. Tous les clients doivent lire attentivement les documents fournis avant la conclusion et l'exécution d'un contrat. Ce document est diffusé au Japon par MSIMJ, enregistrée sous le n° 410 (Directeur du Bureau des Finances Locales de Kanto (Entreprises d'Instruments Financiers)), membres : la Japan Securities Dealers Association, l’Investment Trusts Association, Japon, la Japan Investment Advisers Association et la Type II Financial Instruments Firms Association.

INFORMATIONS IMPORTANTES

EMEA : Cette communication a été publiée par Morgan Stanley Investment Management Limited (« MSIM »). Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority. Enregistrée en Angleterre sous le n°1981121. Siège social : 25 Cabot Square, Canary Wharf, Londres E14 4QA.

MSIM n’a pas autorisé les intermédiaires financiers à utiliser ni à distribuer le présent document, à moins que cette utilisation et cette distribution ne soient effectuées conformément à la législation et à la réglementation en vigueur. MSIM I ne peut être tenu responsable et rejette toute responsabilité en cas d’utilisation abusive de ce document par tout intermédiaire financier. Si vous êtes un distributeur des fonds d’investissement Morgan Stanley, une partie ou la totalité des fonds ou des actions de fonds individuels peuvent être disponibles pour la distribution. Veuillez-vous reporter à votre contrat de sous-distribution pour obtenir ces informations avant de transmettre les informations relatives au fonds à vos clients.

Tout ou partie de ce travail ne peut être reproduit, copié ou transmis, ni tout ou partie de son contenu, à des tiers sans l’autorisation écrite expresse de MSIM Ireland.

Toutes les informations contenues dans le présent document sont la propriété des auteurs et sont protégées par la loi sur les droits d’auteur.

Morgan Stanley Investment Management est la division de gestion d’actifs de Morgan Stanley.

Ce document peut être traduit dans d'autres langues. Lorsqu’une telle traduction est faite, seule la version anglaise fait foi. S’il y a des divergences entre la version anglaise et une version de ce document dans une autre langue, seule la version anglaise fait foi.

 

Les utilisateurs sont invités à prendre connaissance des Conditions d’utilisation avant d’engager toute procédure, car celles-ci mentionnent des restrictions légales et réglementaires applicables à la diffusion des informations relatives aux produits d’investissement de Morgan Stanley Investment Management.

Les services décrits sur ce site Web peuvent ne pas être disponibles dans certaines juridictions ou pour certaines personnes. Merci de consulter nos Conditions d’utilisation pour de plus amples informations.


Confidentialité    •    Conditions d'utilisation

©  Morgan Stanley. Tous droits réservés.