Insight Article Desktop Banner
 
 
Perspectives de marché 2021
  •  
janvier 10, 2021

Les incertitudes se dissipent

Insight Article Mobile Banner

Perspectives de marché 2021

Les incertitudes se dissipent

Les incertitudes se dissipent

Share Icon

janvier 10, 2021

 
 

En 2021, les incertitudes liées à la COVID-19 et à la politique américaine devraient se dissiper. Pour l’économie mondiale, cela pourrait se matérialiser par l’apparition de puissants catalyseurs de croissance.

 
 

AU NIVEAU MONDIAL : Le plus prometteur de ces catalyseurs est sans nul doute le lancement de vaccins anti-COVID-19 efficaces et largement disponibles dans le monde entier. À l’évidence, l’éradication de la COVID-19 serait un atout majeur pour accélérer la normalisation de l’économie en 2021.

ÉTATS-UNIS : Joe Biden est sur le point de devenir le 46e président des États-Unis en janvier, ce qui aura d’importantes répercussions dans le monde entier. À court terme, nous comptons sur l’équipe de Joe Biden pour adopter une approche crédible dans sa gestion de la COVID-19, accompagnée d’une augmentation des mesures de relance budgétaire afin d’atténuer l’impact économique actuel du virus. À plus long terme, nous tablons sur d’importantes dépenses d’infrastructure, liées aux technologies vertes innovantes, ce qui permettra aux États-Unis de participer au bouleversement mondial « schumpétérien » du secteur de l’énergie.

En définitive, l’administration Biden devrait être un atout tant sur le plan intérieur que pour la politique internationale, dans la mesure où davantage de visibilité, de cohérence et de coopération en matière de politique commerciale américaine à l’échelle mondiale permettraient de changer la donne. Cela ne veut pas dire que nous nous attendons à ce que Joe Biden devienne « souple » envers la Chine, mais plutôt que les « règles du jeu » soient plus claires, avec moins de changements de direction imprévisibles et une plus grande cohésion avec les alliés historiques du pays.

CHINE : Le Nouvel An marquera le début du nouveau plan quinquennal chinois, manifestement axé sur la « croissance » — un revirement par rapport à l’objectif de « désendettement » du plan quinquennal précédent. Même si la Chine se concentre sur son économie nationale, ce plan apportera néanmoins un soutien aux économies mondiales qui exportent les matières premières et les équipements dont la Chine a besoin, et contribuera ainsi à alimenter la croissance dans de nombreux secteurs cycliques mondiaux.

Tout comme le monde entier aborde l’année 2021 avec soulagement, nous avons de nombreuses raisons d’être optimistes.

Une reprise économique plus synchronisée

L’économie mondiale devrait voir la croissance des marchés développés comme celle des marchés émergents s’accélérer en 2021. Cela ne s’est pas produit depuis 2017, année qui a marqué le début d’une période de résultats économiques divergents en raison du désendettement chinois, de la récession du secteur manufacturier, du bouleversement du commerce mondial et du resserrement des conditions financières dû à la hausse des taux de la Réserve fédérale et à l’envolée du dollar américain.

Surtout, et il s’agit d’un point déterminant, les deux plus grandes économies du monde sont toutes deux axées sur l’augmentation de leur demande intérieure et la mise en œuvre d’un programme d’investissements structurels à moyen terme.

Les consommateurs arriveront à la croisée des chemins au printemps 2021

POINTS POSITIFS POUR LA CONSOMMATION EN 2021, SURTOUT EN COMPARAISON AVEC LA RÉCESSION DE 2008-2009:

  • LES VACCINS : La diffusion des vaccins devrait coïncider avec le printemps, ce qui devrait permettre à l’activité économique de reprendre son rythme à la fin du premier trimestre 2021.
  • UNE DEMANDE LATENTE ET UNE ÉPARGNE EXCÉDENTAIRE : Les mesures de confinement contraignantes et les généreux programmes de soutien gouvernementaux ont entraîné une hausse de l’épargne des consommateurs bien au-delà de la moyenne historique. Fin septembre, les revenus des particuliers américains étaient encore supérieurs de 3,9 % aux niveaux antérieurs à la COVID-19.1 Toutefois, la relance budgétaire à venir aux États-Unis devra peut-être être plus importante qu’elle ne l’a été jusqu’à présent pour maintenir les revenus à un niveau suffisamment élevé pour soutenir les dépenses.
  • DES MÉNAGES AUX FINANCES PLUS SOLIDES : Les finances des ménages sont beaucoup plus solides que lors de la récession de 2008/2009, et il apparaît que les consommateurs ont réduit leur ratio d’endettement en 2020, en utilisant leur épargne excédentaire pour rembourser leurs dettes, notamment celles liées aux cartes de crédit.
  • FORTE HAUSSE DE LA CRÉATION D’ENTREPRISES AU PREMIER SEMESTRE 2020 : Bien que de nouvelles pertes d’emplois soient inévitables (surtout si la crise accélère les tendances à l’automatisation), le chômage actuel est moins généralisé et moins persistant que lors de la précédente récession mondiale (illustration 1). En outre, les créations d’entreprises aux États-Unis ont augmenté au premier semestre 2020 et, malgré un recul au troisième trimestre, restent élevées par rapport aux années précédentes, une tendance qui est de bon augure pour les perspectives de l’emploi aux États-Unis (illustration 2).
 
 
 
ILLUSTRATION 1 : Le chômage s’est maintenu bien en dessous des niveaux records de 2009
 

Source : Haver, 20 novembre 2020.

 
 
 
ILLUSTRATION 2 : L’augmentation des créations de petites entreprises aux États-Unis en 2020 est de bon augure pour les perspectives de l’emploi en 2021
 

Source : Bloomberg, Macrobond, Bureau du recensement des États-Unis. Données au 3 décembre 2020.

 
 

POINTS NÉGATIFS POUR LA CONSOMMATION EN 2021 :

L’augmentation des cas de contamination par le virus dans les pays occidentaux, combinée à l’absence de nouvelles mesures de relance budgétaire aux États-Unis, pourrait inverser les tendances positives pour les consommateurs, d’autant plus que le chômage reste élevé.

Une variable plus intangible est le moral des consommateurs ou, comme le disait Keynes, « les esprits animaux ». Après le choc initial provoqué par la propagation du virus en mars et avril, le moral des consommateurs américains est resté solide, car les gens ont constaté une amélioration continue de l’économie et ont vu leurs revenus bénéficier d’un soutien massif de la part du gouvernement. La question est de savoir si la récente flambée du virus et la défaite de Donald Trump lors des élections présidentielles américaines fragiliseront ce sentiment. Les dernières données du Michigan Consumer Survey ont montré une forte baisse des attentes chez les républicains et une hausse négligeable des attentes chez les démocrates. Dans la mesure où le pays est plus ou moins divisé en deux, une détérioration du moral des républicains, si elle se traduit par une baisse des dépenses, pourrait entraîner un ralentissement des dépenses de consommation aux États-Unis.

L’activité commerciale et les investissements devraient reprendre en 2021

Comme pour ce qui concerne le consommateur, plusieurs raisons nous amènent à prévoir une accélération de la production et des investissements en 2021.

  • LA RECONSTITUTION DES STOCKS MONTRE QUE LA PRODUCTION SE POURSUIT : Contrairement aux cycles précédents (2000, 2008, 2014), tant les stocks que les nouvelles commandes avaient ralenti bien avant la crise de la COVID-19.Les entreprises n’ont pas accumulé de stocks excessifs, comme cela aurait été le cas dans une économie en plein essor, car la dynamique de croissance s’était déjà affaiblie en 2019. La conjonction d’un niveau de stock assez bas au départ, et d’une demande post-confinement étonnamment forte, a fait que les entreprises se sont retrouvées en rupture de stock des produits très demandés. Les nouvelles commandes de biens durables et les stocks évoluent désormais dans des directions opposées, de sorte que le réapprovisionnement des entrepôts devrait se poursuivre en 2021.
  • UNE REPRISE DES INVESTISSEMENTS ATTENDUE EN 2021 : On observe déjà des signes évidents de reprise des dépenses d’investissement.  Les commandes chinoises de machines-outils japonaises ont augmenté de 20 % en septembre, un tel niveau de croissance ayant été atteint pour la dernière fois en mars 2019.2 Aux États-Unis, les commandes de biens d’équipement de base ont fait un bond ces derniers mois et sont non seulement supérieures aux niveaux antérieurs à la COVID-19, mais elles sont également revenus aux niveaux les plus élevés enregistrés pour la dernière fois en 2014 (illustration 3). On observe une tendance positive similaire pour les commandes de biens d’équipement en Corée du Sud, dont l’économie est considérée comme un indicateur du commerce mondial (illustration 4).
 
 
 
ILLUSTRATIONS 3 ET 4 : De fortes dépenses d’investissement aux États-Unis, au Japon et en Corée du Sud
 
 
 
 

Source : Datastream, MSIM, Bloomberg. 3 décembre 2020.

 
 

Le 14e plan quinquennal de la Chine met l’accent sur la croissance domestique

D’IMPORTANTES DÉPENSES D’INVESTISSEMENT DEVRAIENT STIMULER LA CROISSANCE À COURT TERME

Le 14e plan quinquennal de la Chine pour la période 2020-2025 définit une feuille de route pour favoriser la croissance à moyen terme, mais donne également des indications sur la manière dont la Chine devrait stimuler sa croissance au cours des 12 à 24 prochains mois. Les dépenses d’investissement constitueront la base de cette stratégie, dans la mesure où la Chine cherche à accroître ses investissements dans les transports (réseaux ferroviaires interurbains et transports urbains), les technologies (réseaux 5G, intelligence artificielle et centres de données, internet industriel, trains à grande vitesse) et les nouvelles énergies (Ultra-haute tension et stations de recharge pour véhicules électriques).3 Ce programme devrait représenter un montant total d’environ 1 400 à 2 500 milliards de dollars (10 à 17 000 milliards de RMB), investis au cours des cinq prochaines années jusqu’en 2025 selon CCID Consulting.4

L’OBJECTIF À MOYEN TERME DE LA CHINE : UNE TRANSITION VERS UNE CROISSANCE DE QUALITÉ

Le 14e plan quinquennal souligne la volonté d’une transition vers une croissance axée sur la qualité plutôt que sur la quantité, à tel point que la ligne directrice historique sur l’aspect quantitatif de la croissance a été retirée de la présentation, renforçant ainsi l’accent mis sur la productivité et l’autosuffisance. Voici les cinq principaux piliers (sur six) qui sont susceptibles d’être les moteurs les plus évidents de la croissance économique à court terme.

  1. LOCALISATION DES TECHNOLOGIES — AUTOSUFFISANCE DANS LES TECHNOLOGIES CLÉS : L’objectif de la Chine est de devenir autosuffisante dans des technologies clés telles que les semi-conducteurs et les logiciels. La Chine est consciente que cette transition prendra du temps, puisqu’elle ne vise l’autosuffisance qu’en 2035, mais cela implique que les importations de technologies américaines sont appelées à diminuer à long terme.
  2. MODERNISATION DU SECTEUR MANUFACTURIER CHINOIS : La Chine reste la principale superpuissance manufacturière du monde, avec une part de près de 3 % de la production manufacturière mondiale.5 La Chine semble toutefois vouloir maintenir la part de l’industrie manufacturière dans le PIB en se hissant vers le haut de la chaîne de valeur de ce secteur, en passant graduellement d’une fabrication de moindre valeur à une fabrication de plus grande valeur et en abandonnant les anciennes infrastructures au profit de nouvelles, grâce à des stratégies telles que la numérisation, le cloud computing, l’automatisation et la robotique.
  3. S’OUVRIR ET ATTIRER LES CAPITAUX ÉTRANGERS : La Chine poursuivra ses efforts pour libéraliser le commerce et les investissements et, à terme, attirer les capitaux étrangers. En cohérence avec l’objectif de renforcer son autosuffisance, nous pouvons nous attendre à voir la Chine déployer des efforts concomitants pour promouvoir l’internationalisation du RMB, réduire les risques de financement, sécuriser les capitaux et réduire le caractère « dollar centré » des systèmes financiers internationaux.
  4. UNE RELANCE STRUCTURELLE DE LA CONSOMMATION INTÉRIEURE : Alors que la Chine libéralise progressivement ses marchés extérieurs, elle s’attachera principalement à stimuler la consommation intérieure afin de retrouver son autosuffisance et de ne pas être vulnérable aux tensions commerciales. Pour ce faire, la Chine peut avoir selon nous recours à deux principaux mécanismes. Premièrement, la Chine pourrait stimuler la consommation intérieure par le biais d’investissements, et le plan budgétaire pour les nouvelles infrastructures serait le principal catalyseur de croissance de l’économie. Deuxièmement, la Chine pourrait s’attacher à stimuler la demande intérieure en mettant en œuvre des politiques de protection sociale visant à réduire les inégalités de revenus, au moyen de mesures portant sur la sécurité sociale, l’éducation, le logement et les soins de santé abordables pour les groupes à faibles revenus, ou un accompagnement fiscal par le biais de transferts de revenus et d’impôts.
  5. UNE ÉCONOMIE VERTE : En septembre, le président Xi Jinping s’est engagé à ce que la Chine atteigne la neutralité carbone, c’est-à-dire des émissions nettes de carbone nulles, d’ici 2060. Parmi les politiques susceptibles d’être mises en place, citons un plafond carbone d’ici 2030, le lancement du système chinois d’échange de quotas d’émission et le financement vert. En outre, le niveau des émissions de carbone pourrait devenir un indicateur de performance clé pour évaluer le travail des responsables des gouvernements locaux.
 
 
 
ILLUSTRATION 5 : Six principaux axes d’investissement dans le nouveau programme de dépenses d’infrastructure6
 

Les prévisions/estimations sont basées sur les conditions qui prévalent actuellement sur les marchés, lesquelles sont susceptibles d’évoluer, elles peuvent donc ne pas se concrétiser.

 
 

Perspectives : En 2021, les actions devraient, selon nous, surperformer

Avec la dissipation des incertitudes politiques mondiales et des perspectives de croissance encourageantes, nous tablons sur une surperformance des actions par rapport aux obligations en 2021. Ce contexte devrait, selon nous, permettre au VIX de revenir dans une fourchette plus basse, avec une volatilité implicite susceptible de retomber sous la barre des 20 en 2021.

Au sein de notre allocation en actions, notre portefeuille est orienté vers les valeurs cycliques et les titres value — nous surpondérons le Russell 2000, le DAX, les valeurs financières et l’Amérique latine — tandis que dans l’univers obligataire, nous sous-pondérons les taux.

Parmi les risques que nous surveillons figurent les valorisations élevées des actions. Selon les mesures traditionnelles, les actions sont surévaluées. Si elles devaient revenir à des niveaux plus habituels, il serait très difficile de prévoir le moment où elles le feraient. De plus, l’histoire nous a montré que lorsqu’un tel phénomène se produit, cela peut conduire à une volatilité à la baisse importante.

 
 
 
ILLUSTRATION 6 : Opinions tactiques les plus récentes
 

Source : Équipe MSIM GBaR, au 5 janvier 2021. À titre d’information uniquement et ne constitue ni une offre ni une recommandation d’achat ou de vente de titres particuliers ou de suivi d’une stratégie d’investissement particulière. Les opinions tactiques exprimées ci-dessus sont une représentation générale des opinions et applications de notre équipe, exprimées à des fins de communication client. Les informations figurant dans le présent document ne présument pas des objectifs financiers, circonstances ou besoins spécifiques d’un investisseur en particulier.

 
 
 
ANNEXE : Opinions détaillées sur les classes d’actifs
 
 
 

1 Bloomberg, 30 septembre 2020

2 Bloomberg, novembre 2020

3 www.bloomberg.com/news/articles/2020-05-20/china-has-a-new-1-4-trillion-plan-to-overtake-the-u-s-in-tech

4 www.global.chinadaily.com.cn/a/202005/14/WS5ebcdf01a310a8b241155b32.html

5 www.weforum.org/agenda/2020/02/countriesmanufacturing-trade-exports-economics/ Forum économique mondial, février 2020

6 China’s Urbanization 2.0 : New Infrastructure Opportunities Handbook, Recherche Morgan Stanley, mars 2020

7 Bloomberg, 19 novembre 2020

8 Recherche Morgan Stanley, Bloomberg, 4 novembre 2020

9 SCMP, Bloomberg, 14 décembre 2020

10 Bloomberg, lundi 30 novembre 2020

11 IBES, 2 décembre 2020

12 Datastream, 20 novembre 2020

13 Goldman Sachs, 14 décembre 2020

14 Morgan Stanley, 12 novembre 2020

15 J.P. Morgan, 1 novembre 2020


 
 

Considérations sur les risques

Rien ne garantit que la stratégie atteigne son objectif d’investissement. Les portefeuilles sont soumis au risque de marché, c'est-à-dire à la possibilité que la valeur des titres détenus par le portefeuille diminue et que la valeur des actions du portefeuille soit donc inférieure à celle que vous avez payée. En conséquence, ce portefeuille expose l’investisseur à des pertes potentielles. Nous attirons votre attention sur le fait que cette stratégie peut contenir d’autres types de risques. Il existe un risque que la méthode du gérant d'allocation d'actifs et ses hypothèses relatives aux portefeuilles sous-jacents soient incorrectes au vu des conditions réelles du marché et que le portefeuille n'atteigne pas son objectif d'investissement. Les cours des actions ont également tendance à être volatils et il existe une possibilité importante de perte. Les investissements du portefeuille dans des titres liés aux matières premières comportent des risques substantiels, y compris le risque de perte d'une partie significative de leur valeur en capital. Outre le risque lié aux matières premières, ils peuvent être soumis à des risques particuliers supplémentaires, tels que le risque de perte des intérêts et du capital, l'absence de marché secondaire et le risque de volatilité accrue, qui n'affectent pas les actions et obligations traditionnelles. Les fluctuations de change peuvent annuler les gains d'investissement ou aggraver les pertes d'investissement. Les titres obligataires comportent un risque de défaillance de la part d’un émetteur qui manquerait à ses obligations de remboursement du principal et des intérêts aux échéances prévues (risque de crédit), de fluctuation des taux d’intérêt (risque de taux d’intérêt), de solvabilité de l’émetteur et de liquidité générale du marché (risque de marché). Dans un contexte de hausse des taux d'intérêt, les prix des obligations pourraient chuter et entraîner des périodes de volatilité et des rachats plus importants. Dans un environnement de taux d'intérêt en baisse, le portefeuille peut générer des revenus moindres. Les titres à plus long terme peuvent être plus sensibles aux variations de taux d’intérêt. En général, la valeur des titres de capital varie également en fonction des activités spécifiques à une entreprise. Les investissements sur les marchés étrangers s’accompagnent de risques particuliers, notamment les risques de change, politiques, économiques et de marché. Les actions de sociétés à petites capitalisations présentent des risques spécifiques, tels que des gammes de produits, des marchés et des ressources financières limités, et une volatilité supérieure à celles des entreprises à grandes capitalisations plus solidement établies. Les risques associés aux investissements dans les pays émergents sont plus élevés que sur les marchés développés étrangers. Les actions d'Exchange traded funds (ETF) présentent de nombreux risques identiques aux investissements directs dans des actions ou des obligations courantes, et leur valeur de marché fluctuera comme la valeur de l'indice sous-jacent. En investissant dans des ETF et d’autres fonds, le portefeuille absorbe à la fois ses propres frais et ceux des ETFs et des fonds dans lesquels il investit. L’offre et la demande d’ETF et de fonds d’investissement peuvent ne pas être corrélées à celles des titres sous-jacents. Lesinstruments dérivés peuvent être illiquides, augmenter les pertes de façon disproportionnée et avoir un impact négatif important sur la performance du portefeuille. L'utilisation de l’effet de levier peut accroître la volatilité du portefeuille. Ladiversification ne vous protège pas contre une perte sur un marché particulier, cependant, elle vous permet de répartir ce risque entre différentes catégories d'actifs.

 
andrew.harmstone
Managing Director
Global Balanced Risk Control Team
 
 
 
Perspectives de marché 2021 en 60 secondes: Andrew Harmstone - Global Balanced Risk Control Team
 
L'incertitude économique engendrée par la COVID-19 et la politique américaine se dissipe. Notre équipe Global Balanced Risk Control évoque plusieurs catalyseurs probables de la croissance en 2021 et leur impact sur le positionnement du portefeuille.
 
 
 
 

DÉFINITIONS

Le produit intérieur brut (PIB) est la valeur monétaire de tous les produits finis et services produits à l’intérieur des frontières d’un pays au cours d’une période donnée. Il comprend l’ensemble de la consommation privée et publique, les dépenses publiques, les investissements et les exportations nettes. Les indices ne sont pas gérés et ne comprennent ni frais, ni droits, ni commissions de vente. Il n’est pas possible d’investir directement dans un indice. Tout indice mentionné dans le présent document est la propriété intellectuelle du fournisseur concerné (y compris les marques déposées). Les produits basés sur des indices ne sont pas recommandés, avalisés, vendus ou promus par le fournisseur concerné, qui se dégage de toute responsabilité à leur égard. L’indice MSCI India est conçu pour mesurer la performance des segments des grandes et moyennes capitalisations du marché indien. L’indice MSCI All Country Asia Ex-Japan est un indice pondéré par la capitalisation boursière ajustée du flottant conçu pour mesurer la performance des marchés actions en Asie hors Japon. La performance de l’Indice est cotée en dollars américains et sous-entend le réinvestissement des dividendes nets. L’indice MSCI Emerging Markets (MSCI EM) est un indice pondéré par la capitalisation boursière, conçu pour mesurer la performance des marchés émergents. L’indice MSCI Emerging Markets Latin America est un indice pondéré par la capitalisation boursière ajustée du flottant qui vise à mesurer la performance des marchés actions des pays émergents d’Amérique latine. L’indice MSCI Emerging Markets Latin America est composé des indices de marché des cinq pays émergents suivants : Brésil, Chili, Colombie, Mexique et Pérou. L’indice Bloomberg Barclays Global High Yield fournit une mesure générale de la performance des marchés obligataires mondiaux à haut rendement. Il est composé des indices Bloomberg Barclays US High Yield, Pan-European High Yield, US Emerging Markets High Yield et Pan-European Emerging Markets High Yield.

INFORMATIONS

Les opinions et les points de vue exprimés sont ceux de l’auteur à la date de publication : ils peuvent être modifiés à tout instant au gré de l’évolution des conditions de marché ou de la conjoncture économique et ne pas se concrétiser. En outre, les opinions ne seront pas mises à jour ou corrigées dans le but de refléter les informations publiées a posteriori, des situations existantes ou des changements se produisant après la date de publication. Les opinions exprimées ne reflètent pas celles de tous les gérants de portefeuille de Morgan Stanley Investment Management (MSIM) ou celles de la société dans son ensemble. Elles peuvent ne pas être prises en compte dans toutes les stratégies et les produits proposés par la société.

Les prévisions et/ou estimations fournies dans le présent document sont susceptibles de changer et pourraient ne pas se matérialiser. Les informations concernant les performances attendues et les perspectives de marché sont basées sur la recherche, l’analyse et les opinions des auteurs. Ces conclusions sont de nature spéculative, peuvent ne pas se concrétiser et ne visent pas à prédire le rendement futur d’un produit de Morgan Stanley Investment Management en particulier.

Sauf indication contraire, les opinions exprimées dans ce document sont celles de l'équipe de gestion du portefeuille, elles sont fondées sur des faits tels qu'ils existent à la date de préparation et non à une quelconque date ultérieure, et ne seront pas mises à jour ni révisées pour tenir compte d'informations disponibles ou de circonstances, ou de changements survenant après la date de rédaction.

Certaines informations fournies dans le présent document sont fondées sur des données obtenues de sources tierces jugées fiables. Nous n'avons cependant pas vérifié ces informations et ne fournissons aucune garantie quant à leur exactitude ni à leur exhaustivité.

Cette information constitue une communication générale, qui n'est pas impartiale et a été préparée uniquement à des fins d'information et d'éducation et ne constitue pas une offre ni une recommandation d'achat ni de vente d'un titre en particulier ni d'adoption d'une stratégie de placement particulière.

Les informations contenues dans le présent document ne s’appuient pas sur la situation d’un client en particulier. Elles ne constituent pas un conseil d’investissement et ne doivent pas être interprétées comme constituant un conseil en matière fiscale, comptable, juridique ou réglementaire. Avant de prendre une décision d’investissement, les investisseurs doivent solliciter l’avis d’un conseiller juridique et financier indépendant, y compris s’agissant des conséquences fiscales.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les graphiques et diagrammes fournis dans le présent document le sont uniquement à titre d’illustration.

Cette communication n’est pas un produit du département de recherche de Morgan Stanley et ne doit pas être considérée comme une recommandation de recherche. Les informations contenues dans le présent document n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et ne font l’objet d’aucune interdiction de négociation avant leur diffusion. Le présent document s’adresse et doit être distribué exclusivement aux personnes résidant dans des pays ou territoires où une telle distribution ou mise à disposition n’est pas contraire aux lois et réglementations locales en vigueur.

Il n’y a aucune garantie qu’une stratégie d’investissement fonctionnera dans toutes les conditions du marché et il incombe à chaque investisseur d’évaluer sa capacité à investir à long terme, surtout pendant les périodes de détérioration du marché. Avant de réaliser un placement, les investisseurs sont invités à lire attentivement le document d'offre relatif à la stratégie ou au produit. Les divers supports d’investissement présentent des différences importantes dans la mise en œuvre de la stratégie.

DISTRIBUTION

Le présent document s’adresse et doit être distribué exclusivement aux personnes résidant dans des juridictions où une telle distribution ou mise à disposition n’est pas contraire aux lois et réglementations locales en vigueur.

Irlande : MSIM Fund Management (Ireland) Limited. Siège social : The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson's Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande. Enregistrée en Irlande en tant que société privée à responsabilité limitée par actions, sous le numéro 616661. MSIM Fund Management (Ireland) Limited est réglementée par la Banque Centrale d'Irlande. Royaume-Uni : Morgan Stanley Investment Management Limited est agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority. Enregistrée en Angleterre. Numéro d’enregistrement : 1981121. Siège social : 25 Cabot Square, Canary Wharf, London E14 4QA, autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority. Dubaï : Morgan Stanley Investment Management Limited (Bureau de représentation, Unit Precinct 3-7 th Floor-Unit 701 and 702, Level 7, Gate Precinct Building 3, Dubai International Financial Centre, Dubaï, 506501, Émirats arabes unis. Téléphone : +97 (0)14 709 7158). Allemagne : MSIM Fund Management (Ireland) Limited Niederlassung Deutschland, Grosse Gallusstrasse 18, 60312 Francfort, Allemagne (Catégorie : Branch Office (FDI) selon § 53b KWG). Italie : MSIM Fund Management (Ireland) Limited, succursale de Milan (Sede Secondaria di Milano) est une succursale de MSIM Fund Management (Ireland) Limited, une société enregistrée en Irlande, réglementée par la Banque Centrale d'Irlande et dont le siège social est situé à The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande. MSIM Fund Management (Ireland) Limited succursale de Milan (Sede Secondaria di Milano) dont le siège est situé à Palazzo Serbelloni Corso Venezia, 16 20121 Milano, Italie, est enregistrée en Italie avec le numéro d’entreprise et le numéro de TVA 11488280964. Pays-Bas : MSIM Fund Management (Ireland) Limited, Tour Rembrandt, 11e étage Amstelplein 1 1096HA, Pays-Bas. Téléphone : 31 2-0462-1300. Morgan Stanley Investment Management est une succursale de MSIM Fund Management (Ireland) Limited. MSIM Fund Management (Ireland) Limited est réglementée par la Banque Centrale d'Irlande. France : MSIM Fund Management (Ireland) Limited, succursale de Paris est une succursale de MSIM Fund Management (Ireland) Limited, une société enregistrée en Irlande, réglementée par la Banque Centrale d'Irlande et dont le siège social est situé à The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande. MSIM Fund Management (Ireland) Limited succursale de Paris dont le siège est situé au 61 rue de Monceau 75008 Paris, France, est enregistrée en France avec le numéro d’entreprise 890 071 863 RCS. Suisse : Morgan Stanley & Co. International plc, Londres, succursale de Zurich Autorisée et réglementée par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (« FINMA »). Enregistrée au registre du commerce de Zurich sous le numéro CHE-115.415.770. Siège social : Beethovenstrasse 33, 8002 Zurich, Suisse, Téléphone : +41 (0) 44 588 1000. Fax : +41(0) 44 588 1074.

États-Unis

Les comptes dédiés gérés séparément peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Les comptes dédiés gérés conformément à la Stratégie comprennent un certain nombre de titres et ne reproduisent pas nécessairement la performance d’un indice. Les investisseurs doivent étudier attentivement les objectifs d’investissement, les risques et les frais associés à la stratégie avant d’investir. Un niveau d’investissement minimum est requis. Vous trouverez des informations importantes sur le gestionnaire financier dans la partie 2 du formulaire ADV.

Veuillez examiner attentivement les objectifs de placement, les risques, les frais et les dépenses des fonds avant d'investir. Les prospectus contiennent cette information ainsi que d’autres renseignements sur les fonds. Pour obtenir un prospectus, téléchargez-le sur le site morganstanley.com/im ou appelez le 1-800-548-7786. Veuillez lire attentivement le prospectus avant d’investir.

Morgan Stanley Distribution, Inc. est le distributeur des fonds Morgan Stanley.

NON ASSURÉ PAR LE FDIC | ABSENCE DE GARANTIE BANCAIRE | POSSIBLE PERTE DE VALEUR | NON ASSURÉ PAR DES AGENCES GOUVERNEMENTALES FÉDÉRALES | NE CONSTITUE PAS UN DÉPÔT

Hong Kong : Le présent document est publié par Morgan Stanley Asia Limited aux fins d’utilisation à Hong Kong et ne peut être diffusé qu’auprès d’« investisseurs professionnels » au sens du Securities and Futures Ordinance (décret sur les valeurs mobilières et les contrats à terme) de Hong Kong (Cap 571). Le contenu du présent document n’a été révisé ni approuvé par aucune autorité de réglementation, y compris la Securities and Futures Commission de Hong Kong. En conséquence, à moins que la loi en vigueur ne prévoie des exceptions, ce document ne devra pas être publié, diffusé, distribué ni adressé aux particuliers résidant à Hong Kong, ni mis à leur disposition. Singapour : Ce document ne doit pas être considéré comme faisant l’objet d’une invitation à souscrire ou à acheter, directement ou indirectement, au public ou à tout membre du public à Singapour autre que (i) un investisseur institutionnel en vertu de l’article 304 des Futures Act, chapitre 289 de Singapour (« SFA ») ; (ii) une « personne concernée » (qui comprend un investisseur qualifié) en vertu de l’article 305 de la LFT, et cette distribution est conforme aux conditions précisées à l’article 305 de la LFT ; ou (iii) conformément aux conditions de toute autre disposition applicable de la SFA. Cette publication n’a pas été vérifiée par l’Autorité monétaire de Singapour.

Australie : La présente publication est diffusée en Australie par Morgan Stanley Investment Management (Australia) Pty Limited ACN : 122040037, licence AFS n° 314182, qui accepte la responsabilité de son contenu. La présente publication, ainsi que l’accès à celle-ci, est réservée aux « clients wholesale » selon l’acception de ce terme dans la loi sur les sociétés en vigueur en Australie.

Taïwan: Ce document est fourni à titre d'information uniquement et ne saurait constituer une sollicitation lorsque cette dernière est contraire à la loi. Les produits dont il est fait mention dans le présent document peuvent avoir ou ne pas avoir fait l'objet d’un enregistrement auprès du Securities and Futures Bureau de la Financial Supervisory Commission de Taïwan (république de Chine), conformément à la législation et aux réglementations en vigueur sur les valeurs mobilières. Ces produits ne sont disponibles en république de Chine que (a) lorsqu’ils ont été enregistrés à la vente publique en république de Chine ou (b) lorsqu’ils sont utilisés dans le cadre d’un placement privé auprès d’organismes financiers et autres personnes morales et physiques répondant à certains critères spécifiques relevant des dispositions en matière de placements privés selon les règles de la république de Chine régissant les fonds offshore.

Corée : Ce document n'est pas, et ne doit en aucun cas être interprété comme une offre de titres en Corée. Aucune garantie n'est donnée s’agissant de l'éligibilité des lecteurs de ce document aux lois coréennes, notamment mais sans limitation, à la Loi et aux Règlements portant sur les Opérations de Change. Les Fonds mentionnés dans ce document peuvent ou non avoir été enregistrés auprès de la Commission des Services Financiers de Corée, en vertu de la Loi sur les Services d'Investissement Financier et les Marchés de Capitaux, et pourraient ou non être proposés, directement ou indirectement, en Corée ou à tout résident coréen, sauf en vertus des lois et règlements de Corée.

Japon : Pour les investisseurs professionnels, ce document est distribué à titre informatif seulement. Pour ceux qui ne sont pas des investisseurs professionnels, ce document est fourni par Morgan Stanley Investment Management (Japan) Co., Ltd. (« MSIMJ ») dans le cadre de conventions de gestion de placements discrétionnaires (« IMA ») et de conventions de conseils en placement (« AAI »). Il ne s'agit pas d'une recommandation ni d'une sollicitation de transactions ou offre d'instruments financiers particuliers. En vertu d'une convention IMA, en ce qui concerne la gestion des actifs d'un client, le client prescrit à l'avance les politiques de gestion de base et charge MSIMJ de prendre toutes les décisions d'investissement en fonction de l'analyse de la valeur des titres et MSIMJ accepte cette mission. Le client doit déléguer à MSIMJ les pouvoirs nécessaires à l'investissement. MSIMJ exerce les pouvoirs délégués en fonction des décisions d'investissement de MSIMJ, et le client s'interdit d'émettre des instructions individuelles. Tous les profits et pertes d'investissement reviennent aux clients ; le principal n'est pas garanti. Les investisseurs doivent étudier attentivement les objectifs d’investissement, la nature des risques et les frais associés à la stratégie avant d’investir. À titre de commission de conseils en investissement pour une gestion conseillée (IAA) ou une discrétionnaire (AMIIMA), le montant des biens assujettis au contrat multiplié par un certain taux (la limite supérieure est de 2,20% par année (taxes comprises)) sera engagé proportionnellement à la durée du contrat. Pour certaines stratégies, des honoraires conditionnels peuvent être compris en plus des frais mentionnés ci-dessus. Des frais indirects peuvent également être supportés, tels que des commissions de courtage pour des titres émis par des personnes morales. Étant donné que ces frais et dépenses sont différents selon le contrat et d'autres facteurs, MSIMJ ne peut pas préciser les taux, les limites supérieures, etc. à l'avance. Tous les clients doivent lire attentivement les documents fournis avant la conclusion et l'exécution d'un contrat. Ce document est diffusé au Japon par MSIMJ, enregistrée sous le n° 410 (Directeur du Bureau des Finances Locales de Kanto (Entreprises d’Instruments Financiers)), membres : la Japan Securities Dealers Association, l’Investment Trusts Association, Japon, la Japan Investment Advisers Association et la Type II Financial Instruments Firms Association.

INFORMATIONS IMPORTANTES

EMOA : Cette communication promotionnelle est publiée par MSIM Fund Management (Ireland) Limited. MSIM Fund Management (Ireland) Limited est réglementée par la Banque Centrale d'Irlande. MSIM Fund Management (Ireland) Limited est une société privée à responsabilité limitée par actions immatriculée en Irlande sous le numéro 616661 et dont le siège social est situé à l’adresse The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson's Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande.

Il n’y a aucune garantie qu’une stratégie d’investissement fonctionnera dans toutes les conditions du marché et il incombe à chaque investisseur d’évaluer sa capacité à investir à long terme, surtout pendant les périodes de détérioration du marché. Avant de réaliser un placement, les investisseurs sont invités à lire attentivement le document d’offre relatif à la stratégie ou au produit. Les divers supports d’investissement présentent des différences importantes dans la mise en œuvre de la stratégie.

Les comptes dédiés gérés séparément peuvent ne pas être adaptés pour tous les investisseurs. Les comptes dédiés gérés conformément à la Stratégie comprennent un certain nombre de titres et ne reproduisent pas nécessairement la performance d’un indice. Les investisseurs doivent étudier attentivement les objectifs d’investissement, les risques et les frais associés à la stratégie avant d’investir.

Ce document constitue une communication générale, qui n’est pas impartiale et a été préparé uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne constitue pas une offre ni une recommandation d’achat ni de vente d’un titre en particulier ni d’adoption d’une stratégie de placement particulière. Les informations contenues dans le présent document ne s’appuient pas sur la situation d’un client en particulier. Elles ne constituent pas un conseil d’investissement et ne doivent pas être interprétées comme constituant un conseil en matière fiscale, comptable, juridique ni réglementaire. Avant de prendre une décision d’investissement, les investisseurs doivent solliciter l’avis d’un conseiller juridique et financier indépendant, y compris s’agissant des conséquences fiscales.

Sauf indication contraire, les opinions exprimées dans ce document sont celles de l’équipe de gestion du portefeuille, elles sont fondées sur des faits telles qu’ils existent à la date de préparation et non à une quelconque date ultérieure, et ne seront pas mis à jour ni révisées pour tenir compte d’informations disponibles ou de circonstances, ou de changements survenant après la date de rédaction.

Les prévisions et/ou estimations fournies dans le présent document sont susceptibles de changer et pourraient ne pas se matérialiser. Les informations concernant les performances attendues et les perspectives de marché sont basées sur la recherche, l’analyse et les opinions des auteurs. Ces conclusions sont de nature spéculative, peuvent ne pas se concrétiser et ne visent pas à prédire la performance future d’un produit de Morgan Stanley Investment Management en particulier.

MSIM n’a pas autorisé les intermédiaires financiers à utiliser ni à distribuer le présent document, à moins que cette utilisation et cette distribution ne soient effectuées conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.

De plus, les intermédiaires financiers sont tenus de s’assurer que les informations contenues dans ce document soient adaptées aux personnes à qui ils le fournissent en termes de leur situation et de leurs objectifs. MSIM ne peut être tenu responsable et rejette toute responsabilité en cas d’utilisation abusive de ce document par tout intermédiaire financier.

Tout ou partie de ce travail ne peut être reproduit, copié ou transmis, ni tout ou partie de son contenu, à des tiers sans l’autorisation écrite expresse de MSIM.

Toutes les informations contenues dans le présent document sont la propriété des auteurs et sont protégées par la loi sur les droits d’auteur.

 

Les utilisateurs sont invités à prendre connaissance des Conditions d’utilisation avant d’engager toute procédure, car celles-ci mentionnent des restrictions légales et réglementaires applicables à la diffusion des informations relatives aux produits d’investissement de Morgan Stanley Investment Management.

Les services décrits sur ce site Web peuvent ne pas être disponibles dans certaines juridictions ou pour certaines personnes. Merci de consulter nos Conditions d’utilisation pour de plus amples informations.


Confidentialité    •    Conditions d'utilisation

©  Morgan Stanley. Tous droits réservés.