Insight Article Desktop Banner
 
 
Global Equity Observer
  •  
septembre 14, 2021

Advance Warming

Insight Video Mobile Banner
 
septembre 14, 2021

Advance Warming


Global Equity Observer

Advance Warming

Share Icon

septembre 14, 2021

 
 

Dans l'hémisphère nord, l'été a été marqué par des incendies dans le nord-ouest du Pacifique, des inondations dévastatrices en Allemagne, des vagues de chaleur en Sibérie, des incendies sans précédent en Turquie, en Grèce et en Italie, ainsi que des pluies diluviennes en Chine. Les scientifiques sont en train d’évaluer dans quelle mesure ces événements résultent d’un effet cumulatif. En effet, le réchauffement climatique entraîne une aridité accrue d’où les incendies qui se propagent dans des zones auparavant trop humides pour brûler. Ils sont suivis de pluies torrentielles et de dévastations dans des régions éloignées, l'air plus chaud transportant davantage d'eau. Si le jet-stream (les vents de haute altitude qui encerclent l'hémisphère nord) devient instable, l'utilité des régimes météorologiques passés pour prévoir l’avenir et la probabilité d'événements climatiques extrêmes sont alors remis en question. Cet été d’incendies et d’inondations a également soulevé un ensemble de questions : les plans de reprise après sinistre intègrent-ils correctement les affluents ainsi que les cours d’eau principaux ? Quel est le rôle des barrages dans la modification du cours naturel des rivières ? Les vagues de chaleur doivent-elles être baptisées et traitées comme les ouragans ? Comment les météorologues doivent-ils communiquer les alertes au grand public ?

 
 
"
Même dans un scénario d'émissions modérées, les températures augmenteraient de 2,1 à 3,5 degrés Celsius au cours des 20 prochaines années
 
 
 

Alors que le mois de juillet 2021 a connu la température moyenne la plus élevée jamais enregistrée au cours d’un mois dans le monde, la chaleur est toujours présente à l'approche de la COP26, le sommet des Nations Unies sur le climat, qui se tiendra à Glasgow. La publication en août du rapport du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat (GIEC), compilant les travaux de plus de 200 scientifiques, indique que même dans un scénario d'émissions modérées où les modèles de développement mondiaux actuels seraient peu modifiés, les températures augmenteraient de 2,1 à 3,5 degrés Celsius au cours des 20 prochaines années. Pour atteindre des objectifs de réchauffement climatique inférieurs à ces niveaux (afin d'éviter le recul irréversible des glaciers, la fonte de la banquise de l'Arctique ou le réchauffement des océans), il faut réduire « immédiatement, rapidement et à grande échelle » les gaz à effet de serre, en se concentrant davantage sur le méthane provenant des gisements de gaz naturel et du bétail. En effet, le méthane présente un potentiel de réchauffement nettement supérieur à celui du dioxyde de carbone.

Les propositions de l'Union européenne en matière de climat, regroupées sous l’appellation « Fit for 55 » (« parés pour une réduction de 55 % des émissions de GES »), ont plus de chances d'être prises au sérieux dans un contexte où les dangers climatiques semblent davantage pressants. La Commission européenne commence à tracer un plan vers davantage de taxes carbone et de nouveaux ajustements aux frontières pour les industries polluantes (c'est-à-dire des droits de douane sur le carbone), ainsi que vers la fin progressive des ventes de voitures essence et diesel d'ici 2035 dans l'ensemble de l’UE. Dans le même temps, les autorités européennes encouragent les énergies renouvelables et cherchent à protéger les puits de carbone tels que les forêts et autres écosystèmes qui sont essentiels à l'équilibre en gaz carbonique dans l'atmosphère. Les changements visant à lutter contre les inégalités ont également conduit à proposer la création d'un Fonds Social pour le Climat destiné à aider les personnes les plus pénalisées par la hausse des coûts. En réponse à ces initiatives, les Démocrates américains proposent des droits de douane sur les importations de carbone, plaçant ainsi la barre encore plus haut en matière de politique climatique, tandis que la Chine a lancé son propre système national d'échange de quotas d'émission (désormais le plus important au monde).

Alors, que pensons-nous du changement climatique, et comment notre équipe gère-t-elle notre responsabilité à nous adapter à l'importance croissante des préoccupations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), ainsi que des exigences de durabilité ?

 
 
"
Les moyens de réduire les émissions peuvent créer des opportunités pour les fournisseurs de solutions bas carbone ; la réglementation pourrait peser sur les profits
 
 
 

Selon nous, le changement climatique présente un ensemble de risques et d'opportunités pour les entreprises. Ces risques et opportunités figurent en tête de liste des questions que nous examinons au cas par cas. En particulier, nous nous demandons si (et dans quelle mesure) ils influent sur la durabilité du rendement du capital d'une entreprise donnée. Les moyens de réduire les émissions peuvent créer des opportunités pour les fournisseurs de solutions bas carbone. Cependant, la réglementation, notamment la taxation et la tarification du carbone, pourrait peser sur les bénéfices. Les évènements météorologiques extrêmes pourraient porter atteinte aux biens physiques ou interrompre l'activité commerciale. La transition énergétique risque d'entraîner l'abandon d'actifs devenus obsolètes et le gaspillage de certains investissements. En outre, les entreprises qui ne s'adaptent pas ou qui progressent plus lentement que la concurrence pourraient mettre en péril leur réputation et potentiellement perdre des clients.

Dans le cadre de notre approche intégrée des facteurs ESG, nous cherchons à dialoguer directement avec les entreprises que nous détenons en portefeuille afin d’évaluer leur position sur le changement climatique. Chaque entreprise a son propre point de départ, sa propre exposition, et se trouve généralement à un stade différent dans son parcours vers la décarbonation. Les dialogues avec les entreprises en matière de climat et de carbone portent généralement sur des domaines tels que la gouvernance, les objectifs, la transparence, la mise en œuvre, les progrès réalisés, le risque physique, les opportunités de produits et de services, ainsi que l'alignement des parties prenantes.

Nos portefeuilles mondiaux, toujours construits « bottom-up », et investis dans des entreprises à forte composante immatérielle et à faible composante en actifs tangibles par rapport à d'autres, bénéficient d'une plus faible empreinte physique et sont moins exposées au risque physique lié à des événements extrêmes comparés à d'autres secteurs. Nos principales positions dans le secteur des logiciels ont généralement une faible empreinte carbone par unité de revenu. Elles bénéficient en outre de nouvelles opportunités pour vendre des outils indispensables à leur clients car leur permettant de mesurer et de minimiser leur impact environnemental. L'empreinte directe des usines et des flottes de distribution dans les secteurs des produits de consommation non cycliques et de la santé reste nettement inférieure à celle de l'indice, même si cela ne minimise pas l'importance que nous accordons à leurs efforts. En général, lors de ces échanges, nous nous concentrons sur des domaines tels que l'approvisionnement et l'emballage durables, ainsi que d'autres effets indirects (émissions de Scope 3 par exemple). 

 
 
"
nos portefeuilles mondiaux investis dans des secteurs à faible composante d'actifs tangibles sont moins exposés au risque physique lié à des événements climatiques extrêmes
 
 
 

Au cours des six premiers mois de l’année 2021, nous avons échangé avec nos entreprises sur des questions ESG à 81 reprises, dont 55 dialogues portant sur des sujets environnementaux. Nous initions systématiquement un dialogue nourri avec les entreprises détenues en portefeuille sur leurs stratégies de décarbonation. Mais l'amélioration des conditions environnementales ne peut être obtenue par la seule décarbonation. Les entreprises (et les gérants d’actifs) doivent être de plus en plus conscients du caractère excessif de l'épuisement des ressources naturelles, de la production de déchets et de la consommation d’eau, ainsi que de leur impact sur la biodiversité. Et ces acteurs doivent contribuer à trouver des solutions dans ces domaines. Ainsi, nos dialogues systématiques avec les entreprises portent sur un large éventail de sujets ESG, en particulier ceux qui sont importants et pertinents pour chaque entreprise examinée. Nous avons du pain sur la planche.

Dans un contexte incertain lié au changement climatique, aux positions géopolitiques et à l’incidence croissante (plutôt qu’en décrue) des nouveaux variants de la COVID-19 dans le monde, nous restons attentifs aux opportunités. Mais nous privilégions toujours la prudence. Pour cette raison, nous continuons de nous concentrer sur les bénéfices et les flux de trésorerie durables, d’orienter le capital vers une gestion soucieuse des facteurs ESG, et de donner la priorité à la discipline de valorisation.

 
 

Considérations sur les risques

Il ne peut être garanti qu’un portefeuille atteindra son objectif d’investissement. Les portefeuilles sont sujets au risque de marché, c’est-à-dire à la possibilité que la valeur de marché des titres en portefeuille baisse. Les valeurs boursières peuvent varier quotidiennement en fonction de facteurs économiques ou d'autre nature (par ex. catastrophes naturelles, crises sanitaires, terrorisme, conflits et troubles sociaux) qui ont des répercussions sur les marchés, les pays, les entreprises ou les gouvernements. Il est difficile de prévoir le calendrier, la durée et les éventuels effets négatifs (par ex. liquidité du portefeuille) liés à de tels événements. En conséquence, cette stratégie expose l’investisseur à des pertes potentielles. Nous attirons votre attention sur le fait que cette stratégie peut contenir d’autres types de risques. L’évolution de l’économie mondiale, des dépenses et des préférences de consommation, de la concurrence, de la démographie, des réglementations publiques et des conditions économiques peut pénaliser les sociétés internationales et peut avoir un impact négatif plus prononcé sur la stratégie que si les actifs de la stratégie étaient investis dans un éventail plus large de sociétés.En général, la valeur des actions varie également en fonction des activités spécifiques d’une entreprise. Les investissements sur les marchés étrangers s’accompagnent de risques particuliers, notamment les risques de change, politiques, économiques et de marché. Les actions de sociétés de petites et moyennes capitalisations présentent des risques spécifiques, tels que des gammes de produits, des marchés et des ressources financières limitées, et une volatilité supérieure à celles des entreprises de grandes capitalisations plus solidement établies. Les risques associés aux investissements dans les marchés des pays émergents sont plus élevés que sur les marchés développés étrangers.Les instruments dérivés peuvent augmenter les pertes de façon disproportionnée et avoir un impact significatif sur la performance. Ils peuvent également être soumis aux risques de contrepartie, de liquidité, de valorisation, de corrélation et de marché. Les titres illiquides peuvent être plus difficiles à vendre et à valoriser que les titres cotés en bourse (risque de liquidité). Les portefeuilles peu diversifiés investissent dans un nombre plus restreint d’émetteurs. De ce fait, toute évolution de la situation financière ou de la valeur de marché d’un émetteur donné est susceptible d’entraîner une volatilité accrue. La performance relative des stratégies ESG qui intègrent l’investissement d’impact et / ou des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) peut diverger de celle d’autres stratégies ou d’indices de référence généraux du marché, selon que ces secteurs ou ces investissements ont la faveur ou non du marché. Par conséquent, rien ne garantit que les stratégies ESG produiront une meilleure performance.

 
laura.bottega
Managing Director
 
 
Featured Funds
 
 
 
 
 

DISTRIBUTION

Le présent document ne s’adresse et ne doit être distribué exclusivement qu’aux personnes résidant dans des pays ou territoires où une telle distribution ou mise à disposition n’est pas contraire aux lois et réglementations locales en vigueur.

Irlande :MSIM Fund Management (Ireland) Limited. Siège social : The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson's Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande. Enregistrée en Irlande en tant que société privée à responsabilité limitée par actions, sous le numéro 616661. MSIM Fund Management (Ireland) Limited est réglementée par la Banque centrale d'Irlande. Royaume-Uni :Morgan Stanley Investment Management Limited est agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority. Enregistrée en Angleterre. Numéro d’enregistrement : 1981121. Siège social : 25 Cabot Square, Canary Wharf, London E14 4QA, autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority. Dubaï : Morgan Stanley Investment Management Limited (Bureau de représentation, Unit Precinct 3-7th Floor-Unit 701 and 702, Level 7, Gate Precinct Building 3, Dubai International Financial Centre, Dubaï, 506501, Émirats arabes unis. Téléphone : +97 (0)14 709 7158). Allemagne : MSIM Fund Management (Ireland) Limited Niederlassung Deutschland, Grosse Gallusstrasse 18, 60312 Francfort, Allemagne (Catégorie : Branch Office (FDI) selon § 53b KWG). Italie : MSIM Fund Management (Ireland) Limited, succursale de Milan (Sede Secondaria di Milano) est une succursale de MSIM Fund Management (Ireland) Limited, une société enregistrée en Irlande, réglementée par la Banque Centrale d’Irlande et dont le siège social est situé à The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande. MSIM Fund Management (Ireland) Limited succursale de Milan (Sede Secondaria di Milano) dont le siège est situé à Palazzo Serbelloni Corso Venezia, 16 20121 Milano, Italie, est enregistrée en Italie avec le numéro d’entreprise et le numéro de TVA 11488280964. Pays-Bas : MSIM Fund Management (Ireland) Limited, Tour Rembrandt, 11e étage Amstelplein 1 1096HA, Pays-Bas. Téléphone : 31 2-0462-1300. Morgan Stanley Investment Management est une succursale de MSIM Fund Management (Ireland) Limited. MSIM Fund Management (Ireland) Limited est réglementée par la Banque centrale d'Irlande. France : MSIM Fund Management (Ireland) Limited, succursale de Paris est une succursale de MSIM Fund Management (Ireland) Limited, une société enregistrée en Irlande, réglementée par la Banque Centrale d'Irlande et dont le siège social est situé à The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson's Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande. MSIM Fund Management (Ireland) Limited succursale de Paris dont le siège est situé au 61 rue de Monceau 75008 Paris, France, est enregistrée en France avec le numéro d’entreprise 890 071 863 RCS. Espagne :MSIM Fund Management (Ireland) Limited (Sucursal en España) est une succursale de MSIM Fund Management (Ireland) Limited, société enregistrée en Irlande, réglementée par la Banque Centrale d’Irlande et dont le siège social est situé à The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande. MSIM Fund Management (Ireland) Limited (Sucursal en España), sise Calle Serrano 55, 28006, Madrid, Espagne, est enregistrée en Espagne avec le numéro d’identification fiscale W0058820B.  Suisse :Morgan Stanley & Co. International plc, Londres, succursale de Zurich, autorisée et réglementée par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (« FINMA »). Enregistrée au registre du commerce de Zurich sous le numéro CHE-115.415.770. Siège social : Beethovenstrasse 33, 8002 Zurich, Suisse, Téléphone : +41 (0) 44 588 1000. Fax : +41(0) 44 588 1074.

États-Unis

Les comptes dédiés gérés séparément peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Les comptes dédiés gérés conformément à la Stratégie comprennent un certain nombre de titres et ne reproduisent pas nécessairement la performance d’un indice. Les investisseurs doivent étudier attentivement les objectifs d’investissement, les risques et les frais associés à la stratégie avant d’investir. Un niveau d’investissement minimum est requis. Vous trouverez des informations importantes sur le gestionnaire financier dans la partie 2 du formulaire ADV.

Veuillez examiner attentivement les objectifs de placement, les risques, les frais et les dépenses des fonds avant d'investir. Les prospectus contiennent cette information ainsi que d’autres renseignements sur les fonds. Pour obtenir un prospectus, téléchargez-le sur morganstanley.com/im ou appelez le 1-800-548-7786. Veuillez lire attentivement le prospectus avant d’investir.

Morgan Stanley Distribution, Inc. est le distributeur des fonds Morgan Stanley.

NON ASSURÉ PAR LE FDIC | ABSENCE DE GARANTIE BANCAIRE | POSSIBLE PERTE DE VALEUR | NON ASSURÉ PAR DES AGENCES GOUVERNEMENTALES FÉDÉRALES | NE CONSTITUE PAS UN DÉPÔT

Hong Kong : Le présent document est publié par Morgan Stanley Asia Limited aux fins d’utilisation à Hong Kong et ne peut être diffusé qu’auprès d’« investisseurs professionnels » au sens du Securities and Futures Ordinance (décret sur les valeurs mobilières et les contrats à terme) de Hong Kong (Cap 571). Le contenu du présent document n’a été révisé ni approuvé par aucune autorité de réglementation, y compris la Securities and Futures Commission de Hong Kong. En conséquence, à moins que la loi en vigueur ne prévoie des exceptions, ce document ne devra pas être publié, diffusé, distribué ni adressé aux particuliers résidant à Hong Kong, ni mis à leur disposition. Singapour : Ce document ne doit pas être considéré comme faisant l’objet d’une invitation à souscrire ou à acheter, directement ou indirectement, au public ou à tout membre du public à Singapour autre que (i) un investisseur institutionnel en vertu de l’article 304 des Futures Act, chapitre 289 de Singapour (« SFA ») ; (ii) une « personne concernée » (qui comprend un investisseur qualifié) en vertu de l’article 305 de la LFT, et cette distribution est conforme aux conditions précisées à l’article 305 de la LFT ; ou (iii) conformément aux conditions de toute autre disposition applicable de la SFA. Cette publication n’a pas été vérifiée par l’Autorité monétaire de Singapour. Australie : La présente publication est diffusée en Australie par Morgan Stanley Investment Management (Australia) Pty Limited ACN : 122040037, licence AFS n° 314182, qui accepte la responsabilité de son contenu. La présente publication, ainsi que l’accès à celle-ci, est réservée aux « clients wholesale » selon l’acception de ce terme dans la loi sur les sociétés en vigueur en Australie.

Japon : Pour les investisseurs professionnels, ce document est distribué à titre informatif seulement. Pour ceux qui ne sont pas des investisseurs professionnels, ce document est fourni par Morgan Stanley Investment Management (Japan) Co., Ltd. (« MSIMJ ») dans le cadre de conventions de gestion de placements discrétionnaires (« IMA ») et de conventions de conseils en placement (« AAI »). Il ne s'agit pas d'une recommandation ni d'une sollicitation de transactions ou offre d'instruments financiers particuliers. En vertu d'une convention IMA, en ce qui concerne la gestion des actifs d'un client, le client prescrit à l'avance les politiques de gestion de base et charge MSIMJ de prendre toutes les décisions d'investissement en fonction de l'analyse de la valeur des titres et MSIMJ accepte cette mission. Le client doit déléguer à MSIMJ les pouvoirs nécessaires à l'investissement. MSIMJ exerce les pouvoirs délégués en fonction des décisions d'investissement de MSIMJ, et le client s'interdit d'émettre des instructions individuelles. Tous les profits et pertes d'investissement reviennent aux clients ; le principal n'est pas garanti. Les investisseurs doivent étudier attentivement les objectifs d’investissement, la nature des risques et les frais associés à la stratégie avant d’investir. À titre de commission de conseils en investissement pour une gestion conseillée (IAA) ou une discrétionnaire (AMIIMA), le montant des biens assujettis au contrat multiplié par un certain taux (la limite supérieure est de 2,20% par année (taxes comprises)) sera engagé proportionnellement à la durée du contrat. Pour certaines stratégies, des honoraires conditionnels peuvent être compris en plus des frais mentionnés ci-dessus. Des frais indirects peuvent également être supportés, tels que des commissions de courtage pour des titres émis par des personnes morales. Étant donné que ces frais et dépenses sont différents selon le contrat et d'autres facteurs, MSIMJ ne peut pas préciser les taux, les limites supérieures, etc. à l'avance. Tous les clients doivent lire attentivement les documents fournis avant la conclusion et l'exécution d'un contrat. Ce document est diffusé au Japon par MSIMJ, enregistrée sous le n° 410 (Directeur du Bureau des Finances Locales de Kanto (Entreprises d'Instruments Financiers)), membres : la Japan Securities Dealers Association, l’Investment Trusts Association, Japon, la Japan Investment Advisers Association et la Type II Financial Instruments Firms Association.

INFORMATIONS IMPORTANTES

EMEA : Cette communication promotionnelle est publiée par MSIM Fund Management (Ireland) Limited. MSIM Fund Management (Ireland) Limited est réglementée par la Banque centrale d'Irlande. MSIM Fund Management (Ireland) Limited est une société privée à responsabilité limitée par actions immatriculée en Irlande sous le numéro 616661 et dont le siège social est situé à l’adresse The Observatory, 7-11 Sir John Rogerson’s Quay, Dublin 2, D02 VC42, Irlande.

Il n’y a aucune garantie qu’une stratégie d’investissement fonctionnera dans toutes les conditions du marché et il incombe à chaque investisseur d’évaluer sa capacité à investir à long terme, surtout pendant les périodes de détérioration du marché. Avant de réaliser un placement, les investisseurs sont invités à lire attentivement le document d'offre relatif à la stratégie ou au produit. Les divers supports d’investissement présentent des différences importantes dans la mise en œuvre de la stratégie.

Les comptes dédiés gérés séparément peuvent ne pas être adaptés pour tous les investisseurs. Les comptes dédiés gérés conformément à la Stratégie comprennent un certain nombre de titres et ne reproduisent pas nécessairement la performance d’un indice. Avant d’investir, veuillez examiner attentivement les objectifs d’investissement, les risques et les frais associés à la stratégie.

Ce document constitue une communication générale, qui n’est pas impartiale et a été préparé uniquement à des fins d’information et d’éducation et ne constitue pas une offre ni une recommandation d’achat ni de vente d’un titre en particulier ni d’adoption d’une stratégie de placement particulière. Les informations contenues dans le présent document ne s’appuient pas sur la situation d’un client en particulier. Elles ne constituent pas un conseil d’investissement et ne doivent pas être interprétées comme constituant un conseil en matière fiscale, comptable, juridique ni réglementaire. Avant de prendre une décision d’investissement, les investisseurs doivent solliciter l’avis d’un conseiller juridique et financier indépendant, y compris s’agissant des conséquences fiscales.

Sauf indication contraire, les opinions exprimées dans ce document sont celles de l’équipe de gestion du portefeuille, elles sont fondées sur des faits telles qu’ils existent à la date de préparation et non à une quelconque date ultérieure, et ne seront pas mis à jour ni révisées pour tenir compte d’informations disponibles ou de circonstances, ou de changements survenant après la date de rédaction.

Les prévisions et/ou estimations fournies dans le présent document sont susceptibles de changer et pourraient ne pas se matérialiser. Les informations concernant les performances attendues et les perspectives de marché sont basées sur la recherche, l’analyse et les opinions des auteurs. Ces conclusions sont de nature spéculative, peuvent ne pas se concrétiser et ne visent pas à prédire la performance future d’un produit de Morgan Stanley Investment Management en particulier.

MSIM n’a pas autorisé les intermédiaires financiers à utiliser ni à distribuer le présent document, à moins que cette utilisation et cette distribution ne soient effectuées conformément à la législation et à la réglementation en vigueur.

De plus, les intermédiaires financiers sont tenus de s’assurer que les informations contenues dans ce document soient adaptées aux personnes à qui ils le fournissent en termes de leur situation et de leurs objectifs. MSIM ne peut être tenu responsable et rejette toute responsabilité en cas d’utilisation abusive de ce document par tout intermédiaire financier.

Il est interdit de reproduire, copier, modifier, utiliser pour créer un travail dérivé, exécuter, afficher, publier, poster, mettre sous licence, intégrer, distribuer ou transmettre tout ou partie de ce document, directement ou indirectement, ou de divulguer son contenu à des tiers sans le consentement écrit explicite de MSIM. Il est interdit d’établir un hyperlien vers ce document, à moins que cet hyperlien ne soit destiné à un usage personnel et non commercial. Toutes les informations contenues dans le présent document sont la propriété des auteurs et sont protégées par la loi sur les droits d’auteur et par toute autre loi applicable.

Toutes les informations contenues dans le présent document sont la propriété des auteurs et sont protégées par la loi sur les droits d’auteur.

 

Les utilisateurs sont invités à prendre connaissance des Conditions d’utilisation avant d’engager toute procédure, car celles-ci mentionnent des restrictions légales et réglementaires applicables à la diffusion des informations relatives aux produits d’investissement de Morgan Stanley Investment Management.

Les services décrits sur ce site Web peuvent ne pas être disponibles dans certaines juridictions ou pour certaines personnes. Merci de consulter nos Conditions d’utilisation pour de plus amples informations.


Confidentialité    •    Conditions d'utilisation

©  Morgan Stanley. Tous droits réservés.